D’un chalet traditionnel, cette villa s’est métamorphosée en une résidence moderne, jusqu’au moindre détail de son architecture intérieure, sous l’égide de Nathalie Ryan et de son équipe de Kirei Studio, étant le fruit d’un travail de haute couture.

Une villa à rénover à Aspen, un couple franco-américain, deux cultures, des vies d’ores et déjà bien remplies et des préférences clairement affichées… L’architecte d’intérieur Nathalie Ryan, dirigeante de Kirei Studio, a, comme à son habitude, entrepris un premier travail de psychologie en cherchant à comprendre les goûts, les habitudes et les envies de ses clients.

Adeptes de la Haute Couture

« Issu du monde de la publicité, le mari était, par exemple, épris de l’univers d’Hermès, un goût que l’on retrouve ainsi au sein de la villa au gré de détails Hermès dans le dressing, mais aussi au cœur d’une pièce qu’il affectionne, à savoir la salle à manger. Son épouse, agent immobilier dans le domaine du luxe, a sa palette de couleurs fétiches déclinée dans la villa au gré de bleu, gris et beige. » Infine, la rénovation de cette résidence de 1 500 mètres carrés a conduit à un travail de haute couture au résultat remarquable. Celle qui était, originellement, une maison à l’architecture traditionnelle de rondins en bois, typique de cette région du Colorado, a été métamorphosée en une résidence contemporaine influencée par Mies van der Rohe, qu’apprécient particulièrement ses propriétaires, singularisée par les perspectives tout en transparence de l’intérieur vers l’extérieur.

Une rénovation moderniste

Villa Haute Couture
Un intérieur chaleureux au gré des détail, tels le parquet huilé, le tapis réalisé par Tai Ping, les canapés Donovan édités par Minotti et le chandelier Giacometti.

 

Ayant mené en amont une collaboration avec l’architecte afin de délimiter les volumes, Nathalie Ryan résume la mission qui leur fut délivrée : «Entièrement déshabiller la maison pour la rhabiller et la transformer dans une vision très moderniste, à la Mies van der Rohe. » Au cœur de la villa, un escalier en inox, verre et avec des marches de béton lisse pensé par Kirei Studio articule les volumes du rez-de-chaussée vers l’étage et le sous-sol de façon magistrale. Il illustre à sa manière l’esprit de légèreté et de transparence et cette « impression que tout flotte », souhaités par Nathalie Ryan. D’une pièce à une autre, il n’y a jamais d’interruption du regard, à l’horizontale comme à la verticale, les perspectives ayant été également travaillées de manière à profiter de l’extérieur agencé avec soin, entre des pièces outdoor et un jardin aménagé par un paysagiste.

Des choix minutieux

villa hc
Au travail de haute couture architectural s’associe l’attention portée sur le choix des pièces de mobilier, personnalisées avec minutie afin de correspondre aux goûts des résidents et de réchauffer l’atmosphère moderniste de la villa. Les assises, tels les canapés Minotti ou les chaises Montbel, ont ainsi été « rhabillées » de tissu et de gainage de cuir choisis avec soin, sans compter les meubles réalisés sur mesure par Kirei Studio, à l’instar du lit de la suite parentale. Une qualité exigée tant dans le choix des tissus et des matériaux que dans leur combinaison, que résume en souriant Nathalie Ryan : « J’ai été imbibée par mes années Dior. » La dirigeante de Kirei Studio, qui signa l’architecture des boutiques Dior, a également pensé l’intégration intelligente de la collection d’œuvres d’art des propriétaires de cette villa, à commencer par les œuvres du photographe français JR. Pas de surcharge, ni d’éléments de décoration susceptibles de dévier le regard, mais des espaces conçus comme une toile de fond harmonieuse, à même d’accueillir les différentes interventions artistiques au sein de la résidence.

 

 

Capucine Colin

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !