Deux générations de designers se rencontrent pour donner naissance à l’exposition Filiations. Du 13 octobre au 17 décembre, la galerie En attendant les barbares, vous donne rendez-vous pour découvrir dix objets nés de l’inspiration de jeunes talents et designers reconnus. 

Filiations, une exposition féminine dans la galerie en attendant les barbares
De gauche à droite – Matt Sindall, Lampe #008 / Nika Zupanc, Miroir Camélia © Barbares

Filiations, la part belle au féminin

Dix designers, dont quatre femmes, présentent leur création à la galerie En attendant les barbares, pour l’exposition Filiations. C’est un regard d’expérience qui vient rencontrer l’âme fraîche et féminine des plus jeunes. Les créations sont élancées, courbées en excellence, toute en finesse et préciosité. Les lignes douces des meubles s’ajoutent à la légèreté des traits et au raffinement des matières.

 

Objets présentés pendant l'exposition filiations dans la galerie en attendant les barbares
De gauche à droite – Eric Robin, Lampadaire Eden / Célia Bertrand, Miroir Gio / Eric Jourdan, Lampadaire Audrey © Barbares

De l’acier plié patiné, au marbre en passant par les feuilles d’or rose, les designers ont choisi d’ancrer leurs objets dans la féminité.Le laiton est brossé, le bronze est poli or, il y a du cuivre, du rose poudré, de l’élégance. Au point même de leur donner des noms féminins. Audrey, Grace, Eileen, Camélia… elles sont toutes là.

Trois produits de l'exposition filiations chez en attendant les barbares
De gauche à droite – Eric Schmitt, Guéridon Pierre / Philippine Lemaire, Guéridon Alex / Christian Ghion, Miroir Setsuko © Barbares

Qui sont les créateurs ?

Ces objets sont nés de la collaboration entre les designers et les artisans d’art de la galerie. Eric Schmitt, Margaux Keller, Christian Ghion, Olivier Gagnère, Philippine Lemaire, Nika Zupanc, Éric Jourdan, Célia Bertrand, Matt Sindall et Éric Robin, autant de créateurs aux compétences bien différentes. Chacun a choisi le meuble par lequel il était inspiré. De là en sont ressortis des consoles, lampadaires, lampes, miroirs et guéridons. De la pratique d’expérience à la spontanéité poétique des gestes, Filiations fait du bien au moral et aux yeux.

Guéridon Eileen de Keller pour l'exposition Filiations
Margaux Keller, Guéridon Eileen © Barbares

Informations pratiques

Filiations, du 13 octobre au 17 décembre 2016

35 rue de grenelle, 75 007 Paris, du mardi au samedi de 14h30 à 18h30 ou sur rendez-vous.

Plus d’informations sur www.barbares.com

 

Ophélie Moris-Guichard

 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !