Meuble essentiel de notre quotidien, la chaise est une commande à la fois prisée et redoutée des designers. Comment imprimer sa signature, comment apporter du neuf dans un marché où les modèles semblent légion ? Dans ce premier article, Mario Ruiz nous apporte sa vision de la chaise.

chaise mario ruiz

La chaise selon Mario Ruiz

Pour Arflex, Mario Ruiz dessine Bliss, un juste milieu entre la chaise et le fauteuil avec sa ligne enveloppante. En proposant des piétements différents et une jolie gamme de couleurs, il mise sur la personnalisation, cette assise s’intégrant indifféremment au bureau comme au salon.

chaise bliss mario ruiz
Arflex, Bliss Chair, création Mario Ruiz.

Tout designer doit-il se confronter à la création d’une chaise ?
La chaise est, probablement, un des projets que chaque designer doit affronter plusieurs fois dans sa carrière. C’est le meuble avec plusieurs versions de l’histoire, et c’est un exercice particulier, car, à chaque fois, l’engagement est toujours de créer quelque chose de bien, beau et différent, sans perdre les limites de l’intéressant et du connu.

Quelles étaient les contraintes et les spécificités de la chaise Bliss ?
Bliss est une chaise avec des formes arrondies, affectueuses. En même temps, nous avons cherché à créer une pièce avec une grande légèreté visible, qui permet ainsi de jouer avec les coloris et les tissus. Elle est aussi flexible, au point qu’elle peut devenir une pièce ou une autre selon la base qu’on va choisir, car nous avons dessiné différentes bases, en bois et en métal.

Y a-t-il une chaise qui vous a particulièrement séduit, étonné, inspiré ?
Il y en a beaucoup. S’il faut en choisir une chaise, je dirais la “Superleggera”, dessinée par Giò Ponti.

 

Nathalie Degardin

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !