Drôles, poétiques, insolites, les créations de Filippo Mambretti ont un je-ne-sais-quoi d’universel et de familier qui les rend attachantes, et uniques en leur genre. 

Des vases dont les formes évoquant divers âges de la vie cachent habilement un vide-poche secret, des horloges réduites au strict minimum… Les créations hétéroclites de Filippo Mambretti reflètent une imagination débridée et une liberté de ton salvatrice. Ce jeune trentenaire est « tombé » dans le design dès le lycée, lors d’une rencontre avec Bruno Munari. Après l’école Politecnico de Milan, il enchaîne les expériences auprès d’Italo Rota, de Francesco Murano, Sphera Design, pour diriger désormais le Mambrò Design Studio. Modeste, il explique : « Je veux contenter le client, en tentant de créer de l’innovation dans le produit, tout en satisfaisant mon imagination. » Ses objets racontent des histoires bien humaines, séduisent par une esthétique simple, et une fonctionnalité immédiate. Cette ligne artistique apparaît particulièrement dans son portemanteau Hubertus, évocateur d’un territoire brut et animal, terriblement drôle dans son détournement des bois de rennes : « C’est un fil conducteur de mon travail, bien sûr, mais Hubertus reflète ma conception des icônes, des tendances, de l’expérimentation et de la fonction-nalité. » Une signature qui fonctionne sur des process de fabrication très différents. S’il adore « le bois, la poésie et la vie qu’il cache, cette unique et inimitable matière, dans ses essences infinies », Filippo Mambretti travaille aussi bien des matières recyclables que l’impression 3D : cette tête chercheuse s’empare constamment de nouveaux terrains de jeux, s’approprie sans complexe technologies contemporaines et techniques plus artisanales.

horloge Cyrano, Gloook de Mambretti
Horloge Cyrano, Mambretti

 Nathalie Degardin

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !