Mark Braun séduit les éditeurs français : avec un service de table pour Petite Friture et un fauteuil pour La Redoute, le designer allemand reste fidèle à son éclectisme et signe pour la grande distribution comme pour des petites maisons d’édition.  

 

Alors qu’il n’a pas encore 40 ans, il a remporté nombre de prix, travaille avec des marques prestigieuses à l’international et hante les galeries. Pour autant, Mark Braun affiche un enthousiasme et une fraîcheur intacts, en proposant des objets d’usage quotidien, qui suscitent l’envie instinctive de les toucher. Dans des formes simples, le matériau est mis en valeur, de la douceur de la porcelaine de sa lampe Bell à la pureté du cristal de la carafe et des verres du set Fortune Drinking, habilement soulignée par un point doré qui l’inscrit dans un design contemporain et non intemporel. En tant que créateur, son challenge est de « célébrer la complexité de produits essentiels ». Sa marque de fabrique ? « Purifier » à l’extrême l’usage du matériau, que ce soit le bois, comme dans le set Turn qu’il vient de créer pour E15, la porcelaine ou l’acier. Un design volontairement minimaliste, avec juste un soupçon de raffinement ou d’humour pour se garder d’être austère.

Canapés et fauteils mark braun pour la redoute bensimon
© La redoute, Bensimon

« J’aime jouer avec les archétypes et les signes avec lesquels les gens sont familiers. C’est un défi d’“upgrader” ces concepts purs et essentiels de façon à ce qu’ils aient un design contemporain et ne soient pas que de simples objets. En soulignant les caractéristiques et la qualité des matériaux, ces concepts sont mis en valeur, et les produits acquièrent leur unicité. » Dans son travail, outre la diversité, on note une présence forte de la rondeur : du set Join en céramique conçu pour Petite Friture à la subtile montre Metro pour NOMOS Glashütte, des fauteuils cocons pour La Redoute aux suspensions Bell en porcelaine ou Lingor en métal : « J’aime les formes rondes à cause de leur élasticité, à vrai dire de leur force pure. Elles permettent de souligner les détails d’un produit, comme un point doré, le bec d’une carafe, ou juste la qualité d’une matière. »

Nomos Glashutte montre métro
Montre métro © Nomos Glashütte

En France, il collabore régulièrement avec la Gallery S. Bensimon, et participe à des projets de la Granville Gallery. « Il y a une certaine approche du design en France que j’apprécie et qui correspond à mon style. Il y a une scène design bien vivante, avec un fort potentiel, des enseignes et des designers ; je n’ai aucun doute sur le fait que, dans les années à venir, il y aura plus de produits français et plus de marques françaises à suivre. »

 

Nathalie Degardin

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !