Après la publication de la nouvelle liste des métiers d’art le 31 janvier 2016 au Journal Officiel, l’article 2 de la loi CAP (Liberté de création, architecture et patrimoine) a été adopté par le Sénat, mardi 1er mars. Le syndicat professionnel des métiers d’art, Ateliers d’Art de France, salue ses avancées.

Visuels pour la nouvelle liste des métiers d'art

Après 18 mois d’attente, ce sont 281 activités qui ont été recensées dans la nouvelle liste des métiers d’art signée par le Ministre de l’Économie, le Ministre de la Culture et le Secrétaire d’État en charge de l’Artisanat. Pas moins d’un mois plus tard, le Sénat adopte l’article 2 de la loi CAP visant à « participer à la préservation, au soutien et à la valorisation des métiers d’art ». Les mobilisations des entreprises du secteur artisanal ont payé. Le but étant de se rapprocher des réalités économiques actuelles dans le milieu de l’art.

Retour sur les nouveautés dans l’artisanat d’art

La « liste de l’artisanat d’art » est désormais appelée « liste des métiers d’art ». Une grande différence pour ces 38 000 entreprises exerçant dans le domaine de la création artistique. On ne parle plus seulement d’artisans mais d’artistes, auteurs, artistes libres et micro-entrepreneurs. Cette reconnaissance du secteur a fait naître 78 nouveaux métiers. Fresquistes, feutriers (spécialistes de la création du feutre pour les tapis par exemple), émailleurs sur lave (réalisation de lave émaillée pour la création de plaques de rues, tables d’orientation, etc.), diamantaires, malletiers… ils sont tous présents.

Portrait dans l'Atelier Poulaillon par Gilles Leimdorfer
Atelier Poulaillon – Gilles Leimdorfer

A l’époque, Serge Nicole, Président des Ateliers d’Art de France expliquait : « Cette intégration est le symptôme des freins à l’évolution qui sont à l’œuvre face à notre inéluctable mouvement d’émancipation. Mais le changement est en marche. Cette liste constitue une formidable victoire pour la communauté des métiers d’art, qui construit pas à pas son propre avenir. » Aujourd’hui, après l’adoption de l’article 2 de la loi CAP par le Sénat, il est encore plus confiant : « Cette inscription des termes ‘métiers d’art’ dans une loi portant sur la politique culturelle de la France constitue une avancée législative majeure », estime t-il. En étant plus précise dans la nomination des métiers, la liste permet aux artisans de mettre en valeur leur statut.

Visuel de Fabienne Picaud pour les métiers d'art

Quelle reconnaissance ?

La signature de l’arrêté ministériel n’améliore pas seulement la question de statut pour les artisans d’art. Avec cette liste, ils acquièrent la notion de créateur, une appellation qui a bien des avantages tant en termes d’image que sur le plan économique. Au-delà de son savoir-faire technique, l’artisan participe à la création unique d’une œuvre, un aspect qui était trop souvent négligé dans le passé, par exemple dans les collaborations artisans-designers. Mettre en valeur les savoir-faire propres à chaque région et préserver les métiers rares sont aussi des enjeux dans cette codification (voir la carte des régions de l’INMA, Institut National des Métiers d’Art).

 

Les métiers artistiques en résumé

281 activités recensées dans la nouvelle liste

198 métiers

83 spécialités

16 domaines d’activités (art floral, céramique, bijouterie, bois, décoration, etc.)

10% de la population active française travaille dans le secteur artisanal

8 milliards d’euros de chiffre d’affaires

1 seul leitmotiv : la tradition au cœur de la création, le goût de la perfection et de l’art

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’étude sur l’artisanat en 2015 sur le site www.entreprises.gouv.fr.

Un artisan spécialiste de la verrerie

 

Évènement à venir

Du 29 mars 2016 au 3 avril 2016 aux Arts Décoratifs, l’INMA présente l’exposition « L’empreinte du Geste », en collaboration avec la Manufacture Horlogère Vacheron Constantin. Un évènement qui vient s’inscrire dans les Journées Européennes des Métiers d’Art de 2016 (1er au 3 avril 2016). A cette occasion, vous aurez la possibilité de rencontrer et d’échanger avec 18 créateurs. Passion et création seront au centre de toutes les discussions.

 

O. M-G

 

Crédits photo : Fabienne Picaud / Anthony Girardi / Gilles Leimdorfer

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !