Du 4 au 8 mai, le Grand Palais accueille la 3e édition de Révélations, Biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine.

Partenaire de l’événement, le groupe Bee Médias et ses magazines (CREE, Intramuros, Extérieurs Design, Le Courrier du Meuble, Oazarts !…) rassemblent sur un stand parrainé des créations que les rédactions ont sélectionnées, à l’image de la diversité des titres. Philippe Renaud est chargé de la scénographie de l’espace. Entre pièces design et artisanales, l’art contemporain trouve sa place  : Jérémy Gobé y présente deux œuvres de sa série « Prison de force vive », avec le soutien de la Galerie Ouizeman.

PRISON DE FORCE VIVE, Miroir, 2016, Tissu des Vosges offert par les employés d’une usine textile le fermée aujourd’hui , miroir en bois et aiguilles. 44 x 48 cm. Courtesy de l'artiste et galerie Odile Ouizeman
Série « Prison de force vive »  miroir, 2016, création Jérémy Gobé, collaboration avec Simone Pheulpin, sculptrice textile. Tissu des Vosges offert par les employés d’une usine textile le fermée aujourd’hui , miroir en bois et aiguilles. 44 x 48 cm. Courtesy de l’artiste et galerie Odile Ouizeman

 Miroir, 2016

Dans sa pratique artistique, Jérémy Gobé métamorphose des objets, des pièces de mobilier, des accessoires,  en y ajoutant de la porcelaine, de la laine, des tricots… Ses créations interrogent tour à tour l’univers domestique, quand il s’empare de table, de guéridon, tout comme elles questionnent le geste répété de l’ouvrier, dans les processus de mécanisation. En fonction des matériaux et différents médiums utilisés, Jérémy Gobé interroge notre environnement et son évolution. A Révélations, soutenu par la galerie Ouizeman,  il présente deux pièces de la série  « Prison de force vive », à partir du tissu des Vosges offert par les employés d’une usine textile le fermée aujourd’hui. Cette série a fait l’objet d’une collaboration avec réalisée en collaboration avec Simone Pheulpin, sculpteur textile, notamment pour la réalisation de l’œuvre Quatre Mains.

Série Prison de force vive, création Jérémy Gobé. Tissu des Vosges offert par les employés d'une usine textile fermée aujourd'hui
Série « Prison de force vive », Quatre Mains, 2016, création Jérémy Gobé, collaboration avec Simone Pheulpin, sculptrice textile. Tissu des Vosges offert par les employés d’une usine textile fermée aujourd’hui. Courtesy de l’artiste et galerie Odile Ouizeman. 
Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !