Du 4 au 8 mai, le Grand Palais accueille la 3e édition de Révélations, Biennale internationale des métiers d’art et de la création contemporaine.

Partenaire de l’événement, le groupe Bee Médias et ses magazines (CREE, Intramuros, Extérieurs Design, Le Courrier du Meuble, Oazarts !…) rassemblent sur un stand parrainé des créations que les rédactions ont sélectionnées, à l’image de la diversité des titres. Philippe Renaud est chargé de la scénographie de l’espace.  Parmi les projets présentés, découvrons le Sceptre Noir d’Odile Decq.

Sceptre Noir, création Odile Decq.
Sceptre Noir, création Odile Decq.

Architecte, designeuse, Odile Decq  a su dans ses créations partager un univers atypique, tour à tour onirique et organique.  Pour Révélations, elle étonne une fois de plus en concevant pour l’événement, en association avec les tourneurs sur bois de La Tournerie du Plat d’Or, un sceptre majestueux.  Taillé à la même hauteur qu’un humain – environ 1,60 m – ce bâton ornemental  est une superbe sculpture en bois d’ébène de Macassar.

Pour Odile Decq, entre la conception des objets de design et le design d’espace, « dans le processus de conception, il n’y a pas vraiment de différence. Il y a juste un changement d’échelle qui est plus rapide dans le design parce qu’il y a moins de complexité. L’autre différence est la tactilité des choses qui est plus précise, le rapport au corps. J’aime cette relation plus directe à l’objet ;
ce que n’offre pas l’architecture d’une manière implicite »
( dans Design @ Home n°61, interview d’Anne Swynghedauw). 

Sceptre Noir, création Odile Decq
Sceptre Noir, création Odile Decq
Portrait Odile Decq
Portrait Odile Decq

 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !