En rupture avec l’horizontalité de l’urbanisme parisien, une « tour » de logement tutoie une hauteur de 50 mètres, du jamais-vu depuis les années 1970.

 

À la frontière de Paris et du Grand Paris, l’immeuble de logements à deux têtes, prénommé Home, se situe dans le 13e arrondissement, ZAC Masséna. À l’extrémité de l’avenue de France et à proximité du paysage ferroviaire de la gare d’Austerlitz, il affirme son ouverture sur Ivry. Les 200 logements sont liés par un socle commun, surmonté d’une toiture végétale et abritant des commerces au rez-de-chaussée, et se répartissent en deux volumes distincts. Fifty-fifty, l’un regroupe les appartements privés disposés en gradins, l’autre superpose les logements sociaux qui vrillent pour aller chercher la lumière.

Immeuble

« Contre des logements identiques en tout point », les architectes Gaëlle Hamonic et Jean-Christophe Masson cherchent à transposer les qualités de l’habitat pavillonnaire dans le logement collectif : identité, unicité, et rapport direct à l’extérieur. Ainsi, chaque logement ceinturé par un long balcon trouve sa qualité propre, tandis que le jardin glisse le long des gradins. La façade s’habille d’atours clinquants, mêlant des métaux aux couleurs dorées et argentées. Voici donc une tour d’habitation – qui n’en est pas vraiment une – dont les émergences offrent une vue panoramique sur le paysage parisien. Devenue tour d’observation, elle incite les habitants à comprendre la richesse de la ville qui les entoure

Amélie Luquain

Crédits Photo @ Takuji Shimmura

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !