De sa conception à sa décoration intérieure, cette villa a été imaginée pour s’adapter à la vie de famille d’un jeune couple et de ses trois enfants.

 

salon vue d en haut

Une villa est tel un objet : prête à s’animer pour répondre instantanément aux besoins des personnes qu’elle accueille. Soit, en quelques mots, être facile à vivre. Ce qui semble une évidence est loin d’être toujours aisé dans les faits, d’autant que l’idée de simplifier le quotidien varie selon l’identité des résidents et leur mode de vie.

Sharon Neuman a longuement écouté les propriétaires avant d’ébaucher le plan de la villa de ce jeune couple et de leurs trois enfants, située dans la campagne israélienne. Objectif : une résidence qui, sous ses airs de belle architecture contemporaine, répond aux besoins du quotidien. Depuis les volumes jusqu’à l’architecture et la décoration intérieure, c’est le confort et la praticité qui priment.

Escaliers d'une villa
Champ cadré –  Chaque élément architectural, tel l’escalier conduisant aux zones de nuit, participe à la création de cadrages soigneusement étudiés pour animer le vaste espace de vie du rez-de-chaussée.

Profitant d’un terrain qui se prolonge sur les champs alentour, la maison sur deux niveaux multiplie les vues panoramiques vers l’extérieur selon un esprit de transparence méthodiquement encadré, appliqué également lors de la répartition des espaces intérieurs.
À mi-niveau entre le vaste espace de vie au rez-de-chaussée et l’étage réservé aux enfants, l’espace des parents permet à ces derniers de garder un œil sur leur nichée tout en préservant leur propre intimité. Une question pratique résolue, à l’instar du gain d’espace et du souci de gérer au quotidien une maison ordonnée en multipliant les espaces de rangement intégrés au sein de chaque zone.

Chambre d'une villa
À l’écart – À mi-étage, l’emplacement de la chambre parentale, stratégique, garantit à la fois un espace d’intimité et l’observation de la zone de vie et de l’étage réservé aux enfants. Le tout forme un mini-appartement, car une salle de bains et un dressing ont été aménagés au cœur de la pièce

Autre réponse pratique, cette fois-ci apportée à la nécessité de réduire les charges, le choix d’une hauteur des pièces ne dépassant pas 1,79 m, la réglementation locale imposant une hausse des impôts pour toute demeure comprenant des volumes de 1,80 m et plus. Autant de contraintes de départ qui ont dans les faits conduit à un résultat esthétique réussi, au gré d’un jeu de pleins et de vides cadrant chaque fonction des espaces.

Non contente de proposer une fonctionnalité de divertissement sans encombrer le salon, une semi-cloison suspendue portant l’écran plat dans le salon compose une délimitation précise avec l’espace dînatoire et la cuisine, sans pour autant couper la vue de part et d’autre. In fine, ce sont autant de perspectives cadrées qui créent des effets de surprise au sein d’un intérieur travaillé telle une œuvre cubiste.

Salon
Space cosy – Délimité par la cloison portant l’écran plat tout en bénéficiant de perspectives sur le second plan dînatoire, le salon forme un espace cosy avec, pour pièce centrale, le Lounge Chair des Eames.

L’architecte israélienne Sharon Neuman, également designeuse, a de même orchestré une décoration dictée par le souci de confort et de simplicité. Quelques pièces de design fortes trouvent leur place dans la villa, à commencer par le Lounge Chair des Eames, dont la signature s’impose aussi côté salle à manger. La grande table en bois naturel créée par Sharon Neuman est ainsi entourée des Plastic Chairs du couple de designers légendaire. Ces dernières ont été choisies dans des couleurs variées, qui contrastent avec éclat. Une politique de touches chromatiques dispersées de manière contrôlée, que l’on retrouve appliquée de pièce en pièce. « J’essaie d’utiliser toujours les couleurs, explique Sharon Neuman, mais elles sont dans la plupart des cas concentrées sur des pièces et objets du quotidien, que l’on peut facilement repeindre ou sinon changer de manière à ne jamais être lassé de la décoration intérieure de sa maison. » Concentré de fonctions intelligemment agencées, cette villa aux airs de jeux de cubes encastrés apporte autant de solutions pratiques que de prétextes à étonner pour ne jamais lasser au fil des jours ses habitants.

Salle à manger d'une villa

Capucine Colin

Photos  : Amit Gosher

Architecte Sharon Neuman 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !