Acquis par Sophie et William Techoueyres, propriétaires de l’hôtel-restaurant La Corniche au Pyla, découvrez le légendaire hôtel Ha(a)ïtza, métamorphosé par Philippe Starck.

Hôtel Ha(a)ïtza FACADE 02 ©Nicolas Anetson

L’hôtel Ha(a)ïtza, une parenthèse enchantée

Il y avait La Co(O)rniche, il y’a désormais Ha(a)ïtza…  Après la réhabilitation de l’hôtel-restaurant La Corniche signée par Philippe Starck, le couple poursuit sa collaboration avec le designer autour de la renaissance de l’hôtel Ha(a)ïtza. Nichée entre l’océan et les dunes, plus qu’un hôtel, c’est un lieu à vivre, été comme hiver…

Adresse mythique dans les années 30 construit par Louis Gaume, l’hôtel d’architecture néo-basque a été rénové de fond en comble pour proposer désormais 38 chambres dont 7 suites et un appartement, mais aussi des espaces de restauration, dont un restaurant gastronomique aux baguettes du chef étoilé, Stéphane Carrade, un spa Ren, un espace fitness, un salon de coiffure dirigé par le coiffeur David Lucas, et une pâtisserie sous la houlette du chef pâtissier Antony Prunet. Le tout assorti d’un espace piscine profitant l’hiver d’une verrière pour poursuivre le sentiment d’évasion tout au long de l’année.

Hôtel Ha(a)ïtza PISCINE 02 ©Nicolas Anetson
©Nicolas Anetson

« Nous souhaitions un lieu de vie où il y a nul besoin de bouger car tout est sur place » explique Sophie Techoueyres. « En fait, nous avons fait ce que l’on voudrait pour nous lorsque nous partons quelques jours en vacances ». Et c’est un voyage en toute convivialité qui se crée d’un espace à l’autre, l’entrée et ses murs composés de buches à l’état brut, signalent la transition du pays basque vers d’autres terres. D’esprit conceptuel et radical, le vaste lobby clair à l’image d’ une galerie d’art new yorkaise est magnifié par des vitraux hauts en couleur signées par Ara Starck tandis que des message poétiques sur des panneaux Lumisheet® sont autant de sources lumineuses.

Le grand salon chaleureux à la décoration volontairement hétéroclite et étrange raconte autour d’un foyer des souvenirs imaginés par Philippe Starck quant à un retour d’expédition en Afrique. A quelque pas, c’est un kaléidoscope coloré qui nous emmène dans un Brésil réinventé par Philippe Starck. Sous la toile acoustique chatoyante réalisée par Ara Starck, le Bar est ainsi marqué par des carreaux de lave émaillée au sol et de terre cuite au mur tandis qu’un plateau de marbre découpé et rétro-éclairé au centre réunit les amis. Les tables en marbre sont également au rendez-vous au restaurant gastronomique mais l’espace est un retour aux sources en terre locale. Ouvert vers la cuisine et l’équipe de Stéphane Carrade, trois vieux skiffs ont été suspendus au plafond : «  il me rappelle le vieux yacht club de mon grand père quand il faisait du skif » raconte Sophie Techoueyres.

Hôtel Ha(a)ïtza SUITE 01 ©Nicolas Anetson

Les transitions d’une terre à une autre sont conclues par un espace de conte de fées, à savoir la pâtisserie et ses tasses XXL puisque c’est l’univers de Alice aux pays des merveilles qui a inspiré Philippe Starck. Après ces pérégrinations sensorielles, les chambres à l’étage narrent sur un ton contemporain le Bassin d’Arcachon entre bois clair, nuances de blanc relevées d’inox poli , chaises en corde tressée et lumières chaudes. Au mur, on accroche de retour de la plage, son sac ou sa fouta sur les crochets en inox brossés comme si on était dans sa maison de vacances car c’est bien l’esprit voulu par Sophie et William Techoueyres : un lieu à vivre, fait de rencontres, de repos et de sérénité souligné par le design de Philippe Starck, en résumé une parenthèse enchantée.

Hôtel Ha(a)ïtza PATISSERIE Hôtel Ha(a)ïtza RESTAURANT

Nicole Maïon

photos : ©Vincent Bengold et ©Nicolas Anetson

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !