Le Carrousel du Louvre, lieu de shopping incontournable parisien, vient de faire son grand relooking. Cette métamorphose, signée Jean-Michel Wilmotte, invite le visiteur à rêver dans un espace historique et culturel.

Après 3 mois de réflexion et 6 mois de travaux, le Carrousel du Louvre inaugure sa transformation esthétique. De l’entrée du métro Palais Royal – Musée du Louvre, à la rue de Rivoli, en passant par la Place Carrée, ou encore l’allée de France, ce sont au total 7 nouvelles étapes visuelles et culturelles qui attendent les 15 millions de visiteurs annuels.

Le Carrousel du Louvre, 23 ans après…

Né en 1993, le Carrousel du Louvre est aujourd’hui devenu un centre commercial synonyme de l’excellence du savoir-faire français. 40 commerces, 9 restaurants, un centre de congrès et d’expositions et une salle de spectacle s’étendent sur 13 000 m2. 23 ans après, le groupe d’immobilier commercial, Unibail-Rodamco, a décidé de lui donner un nouvel éclat en modernisant les accès et espaces de circulation et en lui donnant plus de luminosité et de grandeur.

Hall du Carrousel du Louvre
Hall © Alain Potignon

« Ce projet est bien plus qu’une simple rénovation. Il traduit notre volonté de valoriser l’héritage du centre tout en affirmant son caractère profondément contemporain, atypique et parisien. » Caroline Iop, Directrice du centre Le Carrousel du Louvre.

Unibail-Rodamco s’est associé avec l’architecte et designer Jean-Michel Wilmotte, à la tête de Wilmotte & Associés Architectes. Le mot d’ordre créatif ? La culture. L’intervention architecturale ? « Homéopathique » et placée sous le signe de « la simplicité, de l’espace et de la lumière ».

Place Carrée au Carrousel du Louvre
Place Carrée © Alain Potignon

« Notre approche a été tout à la fois contemporaine et culturelle, dans le respect du projet de leoh Ming Pei et de Michel Macary. » Jean-Michel Wilmotte, Architecte et Président de l’agence Wilmotte & Associés

Carrousel du Louvre la façade en cristal
Façade de cristal © Alain Potignon

La culture au centre de l’esthétique

Jupiter, L’esclave mourant de Michel-Ange, La Joconde de Léonard de Vinci, Les Quatre Nations vaincues de Martin Desjardins, ou encore La Liberté guidant la peuple d’Eugène Delacroix… 9 oeuvres symbolisent le nouveau souffle culturel et prestigieux qu’a voulu donner Jean-Michel Wilmotte au Carrousel du Louvre. L’architecte a travaillé le relooking sous la forme d’un parcours d’une exposition avec 7 étapes clés, en jouant avec le design de la fameuse pyramide inversée en verre de leoh Ming Pei et les principales icônes du Musée du Louvre.

Carrousel du Louvre, entrée allée de france
Entrée, allée de France © Alain Potignon

Les 7 merveilles du Carrousel du Louvre

Luminosité, brillance, culture, cristal, art, formes géométriques, réflection… Jean-Michel Wilmotte s’est amusé avec les effets d’optique dans ses différentes créations. Comme une première étape de visite, avant de s’aventurer dans le Musée du Louvre, le Carrousel du Louvre s’impose avec élégance, où teintes cuivrées et ambiance minérale sont au rendez-vous.

Carrousel du Louvre allée de france
Allée de France © Alain Potignon
  • La façade cristal – au 99, rue de Rivoli : le visiteur y découvrira une explosion de 10 pyramides en cristal inversées, comme en suspension dans le temps et l’espace. Selon le moment et la luminosité, les reflets seront différents.
  • Le cristal d’accueil – point de départ du Carrousel du Louvre a été conçu avec des panneaux en inox. Il est encore question de jeux de miroir et de lumière.
  • La Place Carrée – le visiteur se trouve entre deux murs aux motifs pyramidaux propose une pause totalement « origamique ».
  • Le hall – encore une fois, Wilmotte a joué avec la lumière en suspendant ce lasso lumineux dans le hall du Carrousel du Louvre.
  • L’entrée, allée de France – les principales oeuvres du Musée du Louvre se retrouvent sur des panneaux perforés et lumineux, qui s’étendent tout au long du mur.
  • L’allée de FranceLa Joconde fera un sourire à tous les visiteurs qui lèveront les yeux au ciel. La galerie a été transformée avec des lustres en tôle perforée, pour libérer la lumière et donner du volume à l’espace. Sur chaque création, se trouve une icône du Musée du Louvre.
  • Allées de Rivoli et du Carrousel – une anamorphose en tôle perforée, attend le visiteur dans ce couloir à plafond bas. Ce dernier reflète l’architecture de la grande galerie du Musée du Louvre.
Allées de Rivoli et du Carrousel
Allées de Rivoli et du Carrousel © Alain Potignon

L’intégralité de ces opérations est réversible afin de prendre en compte les contraintes patrimoniales et les faire évoluer à loisir dans le futur. La découverte de ce nouvel écrin se propose aujourd’hui telle une prolongation intelligente de celles entreprises par le visiteur du Musée du Louvre.

 

Plus d’informations sur le site du centre commercial

 

Ophélie Moris-Guichard

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !