Le salon de l’IFA qui se tient à Berlin est le grand rendez-vous européen pour découvrir chaque année toutes les innovations high-tech en passe d’arriver dans les rayons. Écrans, enceintes, objets connectés… Dans le raz de marée des produits présentés par les grands acteurs du marché comme par les start-ups, nous avons arpenté les halls pour vous présenter nos premiers coups de cœur !

 

Philips : l’image sublimée

Philips, l'image sublimée
Philips, l’image sublimée

Philips TP Vision présente son premier écran Oled 4K HDR de 55 pouces, assorti de la technologie maison Ambilight. A la clé, une qualité d’image renversante. La technologie OLED assure un rendu fidèle de couleurs, une profondeur de noirs étourdissante et une netteté précise du moindre détail. Cet écran connecté fonctionne sous Android, un choix assumé par Philips pour ses téléviseurs, de par son ouverture et la possibilité d’accéder, outre l’offre Smart TV de Philips à ses applications habituelles à télécharger et la connexion simple avec les autres périphériques de la maison. La simplicité d’usage est ainsi associée à une qualité d’image sans faille, sans compter le son avec un système audio 6.1. L’expérience cinématographique est renforcée par le principe Ambilight. Pour mémoire, l’Ambilight présentée en 2005 consiste à projeter un halo de couleurs selon l’image diffusée. Cette technologie maison de Philips permet la diffusion d’un éclairage ambiant coloré autour de l’écran au gré d’une lumière tamisée, les projections de couleurs s’adaptant automatiquement selon les images diffusées à l’écran. A la clé, une immersion renforcée, ces effets ayant été   optimisés au fil des années de façon toujours plus subtile. En veille, un téléviseur Ambilight devient décoratif au gré d’une lumière d’ambiance tout en douceur. Plus d’un million de ventes de téléviseurs Ambilight ont été acquis en France depuis 11 ans, 75% de leurs propriétaires ayant de nouveau choisi l’Ambilight lors d’une nouvelle acquisition d’écrans plats. Autant dire que ce qui pourrait sembler être un gadget est un véritable plus, l’atout Ambilight étant qui plus est magnifié avec cet écran Oled, éclairé sur le dessus et latéralement .

Cet écran particulièrement séduisant sera disponible en novembre pour le prix de 3500 euros.

Philips / Gibson audio : le multiroom easy pour le numérique comme pour ses CD

Philips : Gibson audio
Philips : Gibson audio

La collection Izzy présentée par Gibson Audio n’en finit plus de faire des petits. Ce système a révolutionné à sa manière le multiroom en transformant son installation comme son usage en un véritable jeu d’enfants. Pour rappel, se gérant par une liaison Bluetooth, une première enceinte devient la pièce maître qui va piloter ses consoeurs via un réseau sans fil propriétaire. Une pression sur la touche Group et l’ensemble des enceintes Izzy se connectent entre elles pour écouter la même musique d’une pièce à l’autre ou de façon isolée. La collection prend de l’ampleur avec une enceinte colonne de toute beauté intégrant un lecteur CD et s’assortit désormais d’ une chaîne hifi pour les aficionados. Plus de 7 millions de ventes de CD ont été enregistrés en 2015… Autant dire que ce support musical en dépit du tsunami numérique que ce soit en fichiers MP3 qu’en streaming au gré des plateformes musicales comme Spotify ou Deezer a toute sa place. Associée à l’ergonomie d’un système multiroom tel Izzy, le bonheur des amateurs de CD sera au complet sans compter la réconciliation des genres.

Philips : Gibson audio
Philips : Gibson audio

D’une puissance de 130W, la petite chaine hifi Izzy est commercialisée au prix de 300e tandis que le système audio sans fil BM 90 est de 600 euros.

Bang&Olufsen : le son version luxe à 360°

Bang&Olufsen : le son version luxe à 360°
Bang&Olufsen : le son version luxe à 360°

Le Danois Bang&Olufsen a présenté un système d’enceintes au design travaillé comme à son habitude. La plus petite, BeoSound 1 se fait nomade et évolue sans fil ; la seconde, BeoSound2 plus puissante, restera rattachée à un branchement électrique mais tous deux se distinguent par leur forme conique en aluminium qui assure une diffusion à 360°. Outre la connexion Wifi et Bluetooth, les deux modèles sont compatibles avec un large registre de protocoles (DLNA, GoogleCast, AirPlay, etc…). Telles des tours de contrôle, leur sommet   tactile permet de contrôler la lecture. On peut également les gérer via l’application maison de Bang&Olufsen.

 

Samsung : un réfrigérateur vraiment communiquant

Samsung : un réfrigérateur vraiment communiquant
Samsung : un réfrigérateur vraiment communiquant

Depuis une dizaine d’années, les concepts puis les prototypes ont défilé en matière de réfrigérateur connecté. Les voici devenus réalité. Le modèle de Samsung répond à des besoins concrets. Equipé d’un écran tactile de 21 pouces, il est le point de ralliement de la famille en réel comme en virtuel. En premier lieu, l’écran affiche le contenu du réfrigérateur grâce à 3 caméras internes intégrées. Via son smartphone, on peut à distance faire l’état des lieux pendant ses courses. Les plus organisés peuvent, le réfrigérateur rempli, utilisé une petite application pour glisser sur la photo affichée à l’écran des aliments, la durée de consommation assortie de 1 à 5 jours par exemple. Une alarme associée alertera sur le smartphone comme sur l’écran sur la date de péremption. Outre être un outil antigaspi, l’écran connecté permet aussi d’afficher le calendrier des membres de la famille, réactualisé en mode manuscrit ou complété à distance via le téléphone. Les post it virtuels de même s’affichent tandis qu’en mode phone mirroring, on prendra ses appels en cuisinant puisque ce réfrigérateur dispose d’un système audio nécessaire pour cet écran faisant également TV mirroring, associé avec la télévision Samsung de la maison.

Ce réfrigérateur Family Hub sera disponible au premier trimestre 2017 à partir de 3500 euros pour la version combiné.

 

Panasonic : la cuisine de demain

La cuisine de demain
La cuisine de demain

Une cuisine ouverte prolongée d’une bibliothèque vitrée cachait dans les faits bien son jeu sur le stand de Panasonic. Bardée de technologie, la paroi vitrée coulissante de la bibliothèque se transforme en écran plat. La porte transparente de la cave à vin qui pourrait tout autant être celle d’un réfrigérateur s’avère dans les faits un écran tactile qui affiche sur simple pression les infos techniques de l’équipement mais aussi les informations sur les crus qu’elle abrite, les mets privilégiés et les recettes associées. Mieux encore, une fois la recette choisie, il est parfaitement possible de déclencher le four à distance tandis qu’une vidéo expliquant la préparation peut se mettre en marche sur la cloison vitrée, installée à côté du plan de travail. Le dit plan d’ailleurs se transforme en zones de cuisson, une fois une casserole posée puisqu’il dissimule une zone à induction invisible. La table de la salle à manger de même intègre sous la partie inférieure une zone de réchauffe des plats si nécessaire, une fois les assiettes déposées. Après avoir l’an dernier présenté à l’IFA une maison futuriste à l’état de concept, cette cuisine est dans les faits techniquement réalisable, les outils technologiques étant d’ores et déjà prêts selon Panasonic. Reste peut-être le plus complexe : nouer des accords avec cuisinistes et acteurs de la filière meuble pour imaginer de concert un process industriel et à terme la disponibilité commerciale d’ici 2020.

 

Terraillon : La minceur à tous niveaux

Terraillon : la minceur à tous niveaux
Terraillon : la minceur à tous niveaux

Terraillon a présenté sa nouvelle gamme de pèse-personne connectée. Le spécialiste du pesage poursuit son virage techno comme en témoigne le l’impédancemètre R Link qui concentre les technos de la maison. Il calcule le poids et permet une mesure complète de la composition corporelle : masse graisseuse, musculaire, hydrique et osseuse. A la clé, une surveillance sur son téléphone via l’appli dédiée pour éradiquer les mauvaises graisses sans perdre de masse musculaire. Familial, il permet de suivre jusqu’à 8 smartphones et donc 8 profils de la maisonnée via la technologie Bluetooth Smart afin de synchroniser rapidement les données. Enfin, son design ultra-slim de 11,8 mm assure une intégration réussie dans la salle de bains…

En vente en janvier 2017, 120 euros

Netatmo : radiateurs sous contrôle

Netatmo : radiateurs sous contrôle
Netatmo : radiateurs sous contrôle

Après son thermostat connecté qui s’adapte aux modes de vie des habitants de la maison, Netatmo présente des vannes de radiateur connectées également designées par Philippe Starck . Elles sont adaptées aux systèmes de chauffage individuels (chaudières au fuel, gaz, bois et pompes à chaleur) ou collectifs. Ces vannes dont l’écran à encre électronique indique la température se pilotent depuis une application grâce à laquelle il est possible, pièce par pièce, de parfaitement réguler la température de sa maison. Une fois de plus, Netatmo promet jusqu’à 37° d’économies d’énergie.

Lancement en fin d’année, le prix de l’unité étant d’environ 70 euros

 

Sens.se : un capteur de température connecté

Sens.se : un capteur de température connecté
Sens.se : un capteur de température connecté

Fixé au mur, Thermopeanut permet de surveiller la température ambiante. Ce petit capteur de température peut être placé dans chaque pièce (mais aussi à l’extérieur, dans un réfrigérateur)…… L’application de ce petit capteur de température connecté permet d’effectuer des relevés précis et peut interagir avec le thermostat connecté Nest pour établir des règles tel l’ajustement des thermostats.

Le tout pour un prix de 29 euros !

Photos : DR

Nicole Maïon

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !