En avant-première, le VIA dévoilait ce jeudi 23 février les 40; créations de l’exposition itinérante «No Taste for Bad Taste», censées incarner les valeurs du design français sur la scène internationale ces prochaines années. Cet hommage au french design sera inauguré le 5 avril lors de la Milan Design Week.

table baobab ionna vautrin
Moustache, table d’appoint Baobab, création Ionna Vautrin, 2013

Au départ de cet événement, il y a une conviction forte du VIA (association Valorisation de l’innovation dans l’ameublement) : la créativité française a une identité singulière, et il est essentiel de partager son dynamisme à l’étranger. En effet, si, à l’image de Philippe Starck, des frères Bouroullec, de Patrick Jouin…, nombre de Français rayonnent aujourd’hui sur la scène internationale du design, pour autant, à l’instar d’un design scandinave très fortement identifié, comment définir le design français ?

enceinte ghost phantom devialet
Devialet, enceinte Ghost Phantom, création Emmanuel Nardin, 2016

Cette question majeure a marqué le point de départ d’un grand projet : 40 personnalités du monde du design, de l’architecture et des institutions ont été interrogées sur leur perception de la spécificité française du design. Au-delà d’un équilibre entre esthétique et fonctionnalités – qui est le sens même d’une conception design – chacune a ainsi pointé ce «je-ne-sais-quoi» qui pourrait caractériser cette french touch : un certain art de vivre qui transparaît, une notion de plaisir, une touche de poésie, une vision humaniste… « Une fantaisie juste au bon moment» résume Guy Savoy, et «une élégance, mais avec du piquant» selon Chantal Thomas.

kos lampe ato patrick Jouin
Kos, Lampe Ato, création Patrick Jouin, 2015

Le french design en 40 créations

A l’issue de ces entretiens, 40 créations ont donc été identifiées, et regroupées autour d’une dizaine de thématiques : Art de vivre, Elégance et touche de luxe, Equilibre, Créativité et industrie, Audace, Innovation durable… Au premier coup d’œil, la sélection étonne : les produits choisis sont pour la plupart assez récents (sur 40, 26 ont un maximum de 5 ans), centrés sur le mobilier et l’éclairage, certains très connus du public, d’autres bien moins.

purificateur d'air Andrea
Purificateur d’air Andrea, Mathieu Lehanneur, 2009

Pas d’icônes incontournables vraiment : plus qu’un choix encadré par des règles de représentativité strictes, le sentiment persiste d’avoir affaires à une sélection formée d’une somme de coups de cœur. Certes, on s’étonne de ne pas y voir d’exemples en design automobile ou des objets connectés, pour lesquels la France a déjà une certaine reconnaissance. Cependant, on y retrouve avec plaisir, le canapé Ploum des frères Bouroullec aux côtés de la Forêt illuminée de Ionna Vautrin, le purificateur d’air de Mathieu Lehanneur, mais aussi le vase Oreille de Julie Richoz, la suspension Vertigo de Constance Guisset , le fauteuil Molitor de Jean-Philippe Nuel, et bien d’autres. L’ensemble sera scénographié par Jean-Charles de Castelbajac.

canape ploum bouroullec
Ligne Roset, canapé Ploum, création E & R Bouroullec, 2011

De 2017 à 2020 l’exposition tournera dans 20 pays, de Tokyo à Mexico, en passant par Londres, Montréal dans le réseau de l’Institut français à l’étranger. A chaque étape, l’exposition accueillera un objet du pays, dans un signe d’ouverture.

vertigo petite friture
Petite Friture, suspension Vertigo, création Constance Guisset, 2010

Le designer Patrick Jouin a fait partie du comité de réflexion préalable à cet événement : «Vouloir définir le design français, en un sens, c’est vain, mais oui, on peut parler d’obsessions françaises, d’impertinence, de poésie : ces objets sont aussi des ambassadeurs de notre culture française.» Mais pour le designer, l’enjeu est bien plus large que la seule promotion du design à l’étranger : «C’est aussi une volonté de montrer aux industriels français, que le mobilier, c’est aussi de la culture et de l’innovation à travers le design.» Et que l’on peut tout à fait se renouveler et viser les marchés étrangers, qu’il est essentiel de s’y ouvrir. D’ailleurs, il est prévu que la dernière étape soit la France… en 2019 : pour fêter les 40 ans du VIA, qui valorise la création contemporaine dans le secteur de l’ameublement, de facto le design français.

Nathalie Degardin

http://www.viagallery.fr/VIA/category/496

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !