Marteen Baas, collection Close Parity, 2016
Maarten Baas, collection Close Parity, 2016

Du 18 janvier au 23 mars 2018 se tient à la Carpenters Workshop Gallery à Paris une exposition consacrée au designer hollandais Maarten Baas. Sa dernière collection baptisée Close Parity a déjà été présentée à la Dutch Design Week 2016 mais aussi dans son exposition personnelle « Hide & Seek » au Musée Groninger, une ingénieuse façon de la faire goûter au public parisien. 

Une exposition théâtrale 

Au cœur de cette exposition, le designer Maarten Baas dévoile à loisir la particularité théâtrale de son style. Ses croquis d’enfant prennent vie en déjouant la loi de la gravité à travers des armoires difformes. Cinq armoires revêtues de plaques de bronze et maintenues en équilibre par des contrepoids flottent dans l’espace comme pour apporter une touche d’irréel. Certaines armoires ne reposent que sur deux pieds et des charnières ; des systèmes de tiroir assurent eux aussi la stabilité de la structure. La simplicité des formes s’unit parfaitement à la complexité du travail manuel effectué par Baas. L’usage du bronze ainsi que les finitions rappelle ses créations antérieures comme par exemple l’horloge Grandfather Clocks. Le but du designer est de conférer à l’objet toute sa beauté au détriment de sa fonction originelle, chose qui le différencie de ses contemporains. En effet, Maarten Baas est doté d’une certaine sensibilité à l’égard de l’art, une sensibilité qui se traduit par une démarche conceptuelle, si ce n’est théâtrale. 

Maarten Baas, collection Close Parity, 2016
Maarten Baas, collection Close Parity, 2016
Maarten Baas, Grandfather Clock, 2009
Maarten Baas, Grandfather Clock, 2009

Maarten Baas : un designer avant-gardiste 

Inscrit dans la lignée du groupe Droog Design, Maarten Baas est un l’un des designers néerlandais les plus influents du début du XXIe siècle. Dès ses études, il a su imposer sa vision iconoclaste sur la scène design. En formation à la Design Academy Eindhoven, il crée le bougeoir Knuckle mais c’est bel et bien la collection Smoke qui fait sa renommée internationale. Cette collection présente des meubles de grands créateurs brûlés au chalumeau et recouverts d’une couche de résine époxy qui fige la structure ; cet élan poétique questionne en réalité le sens du design et le rapport à l’objet. Artiste ou designer ? Maarten Baas l’ignore et le revendique à travers ses créations en séries limitées, parfois même uniques. Cette réflexion rejoint mystérieusement celle de l’art contemporain, notamment dans la conception de ses objets qui se fait uniquement à la main. Pour citer quelques créations phares, il y a aussi Clay Chair qui connut un très grand succès. Outre le mobilier, le designer touche une diversité de domaines tels que la performance, les espaces publics et la conception de théâtre. Bien que rare, son travail prend place dans plusieurs institutions muséales comme au Museum of Modern Art de New-York ainsi qu’au Musée des Arts Décoratifs de Paris. 

Maarten Baas, Collection Smoke, Chaise longue baroque, 2004
Maarten Baas, Collection Smoke, Chaise longue baroque, 2004
Maarten Baas, ensemble de mobilier Clay, 2006
Maarten Baas, Furniture Clay, 2006

 

http://carpentersworkshopgallery.com/

http://maartenbaas.com/

 

Alice Vandromme 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !