MAD, nouveau logo
MAD, logo 2018

À partir du 8 janvier 2018, les Arts Décoratifs changeront d’identité sous le nom de « MAD. » Une façon ingénieuse de redonner vie à cette institution, ambassadrice de l’art de vivre à la française et fervente admiratrice de l’objet, présenté sous toutes ses formes.

L’objet, au cœur de la création

Les Arts Décoratifs rassemblent le Musée des Arts Décoratifs, la bibliothèque, le musée Nissim de Camondo, les Ateliers du Carrousel et l’école Camondo. L’un des principaux objectifs est bien évidemment de réunir ces cinq entités en une seule afin de renforcer la singularité de l’institution. L’institution conte d’ailleurs l’histoire et le rôle de l’objet dans nos sociétés mais elle se pose aussi de nouvelles problématiques. Le lien entre le quotidien et l’écosystème ou encore le rapport entre la fonction et l’utilisateur s’inscrivent dans les nouveaux codes à suivre. D’autres changements s’opèrent, en effet les musées accueillent de plus en plus de visiteurs, soit 61,5 millions en 2015. Il y alors une nécessité de renouveler l’image des Arts Décoratifs. Pour ce faire, l’institution a fait appel à l’agence de communication BETC, la 1ère agence française de publicité. BETC élabore l’image de nombreuses enseignes et institutions culturelles telles que la Philharmonie de Paris ou encore Louis Vuitton. L’agence se doit de trouver un nom plus moderne, plus attractif, qui mettra en avant l’authenticité de l’institution dans le paysage muséal français ; un nom facile à décrypter qui sera proche du grand public, autant à l’échelle nationale qu’internationale.

Le Musée des Arts Décoratifs, vue de la nef
Le Musée des Arts Décoratifs, vue de la nef

Le musée fou d’objets

Le nom déniché par l’agence BETC n’est autre que « MAD » ou l’acronyme de « Musées des Arts Décoratifs » et le champ sémantique « Mode, Art, Design. » Les trois pôles qui façonnent l’identité du lieu sont réunis et correspondent ingénieusement au nom du musée. Bien sûr, les Arts Décoratifs a depuis sa création défendu le goût français à travers une diversité de champs de création tels que le design, la mode puis le graphisme. La devise de 1884 qu’est « Le beau dans l’utile » n’a cesse de rappeler sa vocation de culture et de savoir. La créativité et l’innovation règnent en maître dans les couloirs du musée des Arts Décoratifs, un musée qui a pour nouvelle marque de signature : « Le musée fou d’objets. » Cette nouvelle devise puise essence dans son histoire rythmée par une communauté de créateurs talentueux et de représentants des industries artistiques. Depuis sa naissance en 1864, l’institution s’inscrit dans une lignée unique au monde qui promeut l’objet et ce avec une ouverture d’esprit considérable. Le musée est une véritable mise en abyme, une collection pourvue de collections en tout genre. Années après années, il a accumulé bon nombre d’objets appartenant à des collectionneurs passionnés, ils sont le reflet d’une époque, d’un personnage, d’une originalité qui façonne les revers de l’histoire de l’art.

Dépliant du Musée des Arts Décoratifs diffusé dans le Musée.
Dépliant du Musée des Arts Décoratifs diffusé dans le musée.

 

http://www.lesartsdecoratifs.fr/

 

Alice Vandromme

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !