Depuis 1616, la porcelaine d’Arita japonaise est reconnue pour son savoir-faire et sa finesse artisanale. La marque fête ses 400 ans et invite des créateurs reconnus à l’international comme Kengo Kuma et Ken Okuyama.

La porcelaine d'Arita

De l’histoire ancienne

Il y a 400 ans, en 1916, sur l’île de Kyushu, au sud du Japon… Des pierres céramiques sont découvertes dans la montagne d’Izumiyama dans la région d’Arita. C’est avec ce matériau que seront créées les premières porcelaines du Japon, appelées « Ko-Imari« . Équipé de 150 fours, comme les fameux Iamemon et Kabiemon et après avoir reçu le Grand Prix à l’Exposition Universelle de Paris en 1900, le berceau de la porcelaine s’est très vite imposé dans le monde entier. Avec un travail réalisé à la main et un savoir-faire unique et propre à la culture nippone, la porcelaine d’Arita s’est exportée en Europe dans des restaurants étoilés et des hôtels de luxe. Elle est aussi reconnue pour lier tradition et modernité en s’adaptant aux avancées technologiques.

Paysage de la ville d'Arita

Rencontre entre la marque et les créateurs

Pour célébrer le passage au second chapitre de leur aventure, Arita s’est installée au salon Maison & Objet en janvier 2016. Elle a présenté des produits réalisés par les plus grandes maisons de porcelaine de la région et s’est entourée de personnalités de renommée internationale : Beat Takeshi, humoriste et producteur de films, Kashiwa Sato, directeur artistique spécialiste de la création visuelle, Kengo Kuma, créateur de la Water/Glass et maître de l’architecture contemporaine de luxe et Ken Okuyama, designer industriel spécialisé dans l’automobile, les lunettes et les objets d’intérieur. Encore une fois, les collaborations favorisent la création de produits originaux et insolites, nés de la personnalité de chaque artiste.

Créateurs des collaborations avec la porcelaine d'Arita

– Un vide-poche en forme de tête de clown créé par Beat Takeshi.

– Une tasse rythmée par la pureté des lignes et la douceur du blanc, par Ken Okuyama.

– Une assiette teintée d’éclaboussures de peinture bleue, signée Kashiwa Sato.

– Un plat tressé en porcelaine blanche de Kengo Kuma

 

Les 8 maisons de porcelaine

Produits de la porcelaine d'Arita Kamashi TohoArt nippon, dépouillement des formes, pureté des lignes, travail de l’argile et de l’émail, association du moderne au traditionnel, matières en mouvements, nuages de couleurs, représentation des quatre saisons… La porcelaine d’Arita fournit des pièces d’exception : bols, tasses, assiettes, plats, bouteilles de parfums, théières, etc. 8 exposants étaient présents au salon Maison & Objet. Parmi eux, Kamachi-Toho, distributeur du célèbre restaurant étoilé parisien « La Tour d’Argent », situé dans le 5ème arrondissement. On peut aussi citer Fukagama-Seiji, fournisseur officiel de la famille impériale du Japon en 1910. Ce spécialiste de la céramique travaille les matériaux, les glaçures et les teintures à la main. Les 8 maisons de porcelaine suivent une ligne directrice commune et répondent aux exigences et à l’image de la porcelaine d’Arita : savoir-faire artisanal, travail d’experts japonais, raffinement et finesse des objets. Les styles sont propres à chaque entité : du rose pâle à l’irisé, en passant par des motifs de fleurs incrustés et des formes de papiers froissés.

 

En quelques chiffresLa porcelaine d'Arita

400 années de création et de savoir-faire dans le monde de la porcelaine et de la céramique.

400 projets présentés au cours de l’année 2016.

8 exposants présents au salon Maison & Objet à Paris, en janvier 2016.

4 collaborations avec des créateurs experts.

1 motif phare représentant le style de la porcelaine d’Arita : le Kissho, évoquant le bon présage, symbole de la culture japonaise.

 

Crédits photo : Arita

 

O. M-G

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !