Fin janvier, Knoll  exposait dans son showroom parisien  les tables iconiques d’Eero Saarinen en déclinant toutes les finitions marbre de la collection.

 

Knoll, Saarinen High table, marbre Brown Emperador
Knoll, collection Piedestal création E.Saarinen , marbre Brown Emperador

 

Le marbre est indissociable de Knoll

Knoll utilise le marbre pour la fabrication de ses meubles depuis soixante ans. L’entreprise possède pour le traiter pas moins de six ateliers de fabrication, quatre en Amérique du Nord et deux en Italie. Le nom de cette matière prestigieuse vient du grec màrmaron  qui signifie « pierre brillante . Sa formation est le fruit d’un processus de transformation de roches sédimentaires qui s’étend sur des millions d’années. Pour utiliser ce matériau rare, les marbriers de  Knoll prennent eux aussi leur temps pour s’assurer que le produit final réponde à une haute exigence de qualité. La production d’un plateau en marbre prend jusqu’à trois mois et nécessite douze étapes de fabrication.

Cette relation particulière qui lie la société à cette matière trouve son origine dans sa collaboration avec le célèbre architecte et designer américain Eero Saarinen. Celui-ci travailla à la création de chaises, de tables, et est connu pour avoir remplacé les nombreux pieds de ces meubles par des piédestaux structuraux. L’influence de l’artiste fut considérable et Knoll réédite toujours aujourd’hui des collections issues de son travail.

Knoll présente deux nouvelles finitions

Knoll, Saarinen High Table, marbre Sahara Noir
Knoll, collection Piedestal , création E.  Saarinen, marbre Sahara Noir

Dans une belle une mise en scène, le showroom parisien de Knoll a valorisé fin janvier cette prédilection pour ce matériau. En effet, cela a été l’occasion pour Knoll de présenter les deux nouveaux marbres qui vont enrichir la gamme pour leur nouvelle collection. Le premier de ces deux nouveaux « spécimens » est le marbre d’Italie Rosso Rubino qui se caractérise par une couleur rouge intense, dont les nuances peuvent aller du violet au vert, et qui présente des veines blanches et vertes mesurant de quelques millimètres à plusieurs centimètres d’épaisseur. L’autre est le marbre de Tunisie baptisé Sahara noir. D’une couleur noire intense aux veines blanches ou rouge doré, il fut utilisé dans nombreux anciens bâtiments à Rome et on en trouve dans les ruines de cités antiques telles que Pompéi et Herculanum. 

Les six autres types de marbres toujours utilisés par l’entreprise sont :

  • le marbre italien Arabescato, de couleur blanche aux veines grises
  • le marbre italien Calacatta, de couleur blanche aux veines allant du doré au vert
  • le marbre italien Statuarietto, de couleur blanche aux veines gris clair
  • le marbre italien Verde Alpi, de couleur verte
  • le marbre espagnol Nero Marquina, de couleur noire aux veines blanches
  • le marbre espagnol Brown Emperador, de couleur brun foncé aux veines brun clair ou blanches
  • Knoll continue donc toujours de travailler sur ce matériau noble et majestueux qui a participé à la renommé de la marque et cherche toujours à en renouveler l’image et l’usage.

Le  showroom Knoll en images

David Kabla

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !