La SNCF a ouvert une boutique éphémère à Paris. Elle y propose plusieurs types d’objets s’inspirant de différents aspects de son patrimoine.

Magasin Grand Train, la nouvelle boutique SNCF

Mug avec le logo SNCF d'origine (1937). © Letizia Le Fur
Mug avec le logo SNCF d’origine (1937). © Letizia Le Fur

La SNCF ouvre une boutique éphémère, le magasin Grand Train, au Ground Control. Le lieu est un ancien site de tri postal qu’elle a décidé de mettre à disposition de plusieurs commerces dans le cadre de son projet « Urbanisme transitoire by SNCF Immobilier« . Cette ouverture intervient dans le cadre du 80ème anniversaire de l’entreprise française et marque la première aventure commerciale de ce type pour la société. En effet, celle-ci a décidé de vendre des produits illustrant son patrimoine, que ce soit au niveau architectural, design, photographique ou encore pictural. Une boutique en ligne SNCF, ouvert en novembre de l’année dernière, a déjà réalisé un chiffre d’affaires d’environ 100 000€ et le site a accueilli quelques 350 000 visites. 160 objets sont actuellement référencés sur le site, nombre qui devrait être multiplié par 3 ou 4 au cours de l’année.

Une collection d’objets design et rétro signée SNCF

Bentos japonais avec les logos SNCF de 1937 et 1967.
Bentos japonais avec les logos SNCF de 1937 et 1967. © Letizia Le Fur

Les objets vendus par la SNCF dans son stand et sa boutique en ligne rendent hommage à son patrimoine en reprenant, tout en les remettant au goût du jour, des éléments emblématiques, indissociables de l’entreprise. C’est le cas par exemple des anciennes affiches SNCF qui offraient aux voyageurs des images de destinations comme Biarritz, Deauville ou encore Nice. Seize d’entre elles sont aujourd’hui rééditées, de même que de nouvelles créations qui témoignent d’une volonté de perpétuation de la tradition de l’affiche ferroviaire. Des carnets sont vendus dont la couverture reprend des détails de l’architecture de certaines gares, ainsi que des photos d’horloges et de vitraux que l’on peut trouver dans ces bâtiments. Certains modèles de carnets noirs reprennent les emblèmes historiques que sont la lanterne et le panneau de signalisation rouge et blanc extraits de l’affiche dessinée par Jean Arrivetz pour la Fédération des Amis des Chemins de fer Secondaires (FACS). On retrouve également le logo d’origine de l’entreprise (crée par Maximilien Vox en 1938) ainsi que celui dessiné en 1967 sur des mugs, des badges et de véritables bentos japonais. La SNCF dispose aussi d’un fonds numérique d’environ 100 000 photos ( le processus de numérisation est toujours en cours) et certaines d’entre elles sont proposées dans ce magasin Grand Train. On y trouve des images d’époque représentant des scènes de vie en gare, d’anciens modèles de trains, photographies qui sont autant de témoignages d’un certain monde du rail disparu.

À travers sa boutique, la SNCF cherche donc aujourd’hui à diffuser son design industriel au-delà du seul domaine ferroviaire en proposant une gamme de produits qui reprend l’héritage esthétique de l’entreprise en l’adaptant à un nouveau contexte avec des objets décoratifs et des produits du quotidien.

 

David Kabla

 

 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !