Meuble d’appoint, la table de chevet se révèle  en fait essentielle pour accueillir vos objets les plus personnels. Ce quatrième volet est consacré à la MT500 créé par  Frédéric Gaunet pour Tolix.

Tolix, table de chevet MT500, création Frédéric Gaunet.

La table de chevet, un mobilier évolutif selon Frédéric Gaunet

Lorsque Chantal Andriot reprend Tolix en 2005, elle demande à Frédéric Gaunet de développer une collection de rangements verticaux. Le chevet MT500 devient un élément fort de cette gamme, réadapté depuis dix ans à la demande du marché, notamment celui de l’hôtellerie.

Que représente pour vous la table de chevet ?

Frédéric Gaunet : C’est une typologie qui a évolué etc nos monde de vie. Qu’a-t-on besoin à son chevet ?  on y pose son livre, son iPhone, sa lumière, ses médicaments dans un endroit discret.. Il y a toujours besoin d’un chevet,  le plus simple étant  la pile par terre ! C’est un stockage à proximité du lit qui a évolué  avec notre quotidien :  il a diminué pour être plus fonctionnel. Tout tourne autour des objets que nous utilisons, les éléments ne sont pas figés.  En hôtellerie par exemple,  comme il y a les liseuses accrochées au mur, les éléments de chevet doivent être plus esthétique.

Quel était le brief de Tolix ?

Frédéric Gaunet : On est parti d’un tabouret de 50 cm de hauteur pour en faire un élément de chevet. Pour sa conception, au départ, on s’est appuyé sur des outils de  Tolix :  on a repris une forme de couvercle existante pour créer le plateau , on l’a adapté  faire des étagère.  Au départ, on a utilisé la présence de poignées pour faire passer les câbles  : c’était encore l’époque où l’on  a avait  besoin ‘un radio réveil, ou d’appareil à brancher/  Puis le projet a évolué, notamment parce que le secteur de l’hôtellerie était intéressé et qu’il fallait répondre à ses contraintes. Pour  une production plus économique, on a enlevé les poignées, puis on utilisé la tôle perforée parce que la poussière passe à travers : cela réduit le temps de nettoyage,  toujours très important en hôtellerie. Depuis dix ans, cet élément évolue dans une gamme, et aujourd’hui il est de plus en plus pensé pour être polyvalent : le MT500  est indifféremment utilisé en cuisine, en chambre, en salle de bains.

Frédéric Gaunet

Nathalie Degardin,  paru dan Design @ Home 65

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !