Deux bâtiments jumeaux interagissent dans un dialogue incessant ; creusés d’un croissant de lune, ils sont indissociables l’un de l’autre… Focus sur une architecture hors normes.

Ilsan, une petite ville située au nord-ouest de Séoul où se côtoient nombre de bâtiments divers sans aucune considération les uns pour les autres, un centre culturel privé accueillant un coffee shop et une galerie est récemment sorti de terre.

Architecture et inspiration sphérique

Deux bâtiments distincts, l’un pour le client de l’agence d’architecture, l’autre pour son frère cadet, dialoguent.
Les volumes cubiques, bien que légèrement décalés et scindés d’une faille ouvrant un passage, forment un ensemble inséparable. Sur les deux façades principales, un vide sphérique et concave commun creuse les trois étages des bâtiments jumeaux. L’architecte sud- coréen Moon Hoon s’inspire, à la demande du client, du film Two Moon Junction – un thriller érotique –, et dessine deux croissants de lune, qui, une fois rapprochés, pourraient la rendre pleine. L’un est ajouté d’un balcon convexe, l’autre d’une fente horizontale. Quant aux boîtes volontairement simples, elles sont séquencées de quelques points d’impact : de larges baies vitrées rectangulaires et des ouvertures rondes apportent la transparence. Le plafond est surmonté d’un dôme, tandis que la toiture est une terrasse de plein air ceinturée de hauts murs et dont les garde- corps transparents permettent une percée visuelle à travers les croissants de lune. De nuit, la sphère concave prend la place du soleil et éclaire le bâtiment.

Amélie Luquain

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !