Du 21 au 29 octobre 2017 se déroulait la Dutch Design Week à Eindhoven  : un événement majeur dans lequel sont présentés tous les pans du design tels que le textile, le graphisme ou encore l’architecture.  Coups de projecteur sur deux installations éphémères et révélatrices des chantiers à venir en architecture

L’architecture durable à la Dutch Design Week

Le Pavillon du Peuple est un bâtiment in-situ imaginé par les studios hollandais SLA et Overtreders W pour la Dutch Design Week 2017. Ce pavillon à l’apparence ordinaire est en réalité fabriqué à partir de matériaux de récupération ; les tuiles colorées sont des déchets en plastique issus de la ville d’Eindhoven, une bonne façon de poétiser le développement durable ! Mesurant 250 m², le pavillon comprend un auditorium en forme de croix qui peut contenir 600 personnes debout ou 250 personnes assises. Il peut s’y dérouler des événements culturels en tout genre tels que des concerts, des pièces de théâtres ou des ateliers. Bien qu’éphémère, cette architecture inspire à un renouveau de la construction, les pièces utilisées seront d’ailleurs remises à leurs « propriétaires.» Tout est assemblé sans colle, sans vis, sans marteau, l’architecture est presque mise à nu. 

Overtreders W et studios SLA, Le Pavillon du Peuple, 2017
Studios SLA et Overtreders W, Le Pavillon du Peuple, 2017
Le Pavillon du Peuple, 2017
Studios SLA et Overtreders W, Le Pavillon du Peuple, 2017

Le logement modulable à la Dutch Design Week

Winy Maas, designer chez MVRDV, a songé à une installation singulière, une sorte de ville flexible qui permettrait à chaque résident d’assouvir ses désirs en terme d’espace à vivre. (W)ego est une installation haute en couleur et modulable qui s’agence en neuf pièces distinctes, chacune répondant aux souhaits des utilisateurs. Il y a par exemple un jardin suspendu qui fait office de chambre ou encore une grotte chatoyante. Cette conception qui a trait au rêve et au mouvement représente l’avenir du logement urbain qui doit être capable de s’adapter, en temps réel, aux besoins des résidents (W)ego c’est aussi l’icône du savoir-vivre ensemble, jouer entre les espaces peut déplaire au voisin ou au contraire attirer sa curiosité.  Sont imaginées aussi des recherches dans le domaine du contract : une sorte d’hôtel du XXIe siècle modulable, l’espace étant adapté par exemple en fonction du nombre de réservations.

 

MVRDV, W(ego), 2017
MVRDV, W(ego), 2017  © Ossip van Duivenbode

 

http://www.ddw.nl/en/

Alice Vandromme 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !