Le chef San-Hoon Degeimbre ouvre son troisième restaurant SAN non loin de Bruxelles dans la petite ville de Gand !

Armé de son bol et de sa cuillère, le célèbre chef coréen conquiert la Flandres avec une cuisine raffinée et créative. Connu depuis une vingtaine d’année avec son restaurant « L’air du temps »,  San-Hoon Degeimbre, plus connu sous le nom de « chef San », ouvre une nouvelle enseigne. Avec un concept mêlant une façon de manger à la coréenne et une cuisine quasi gastronomique, le chef improvise chaque mois un menu propre à chacun de ses restaurants. On peut ainsi y déguster des créations uniques où chaque bol est une ode du chef à une ville du monde. Très fervent des produits frais, le chef San travaille depuis maintenant 5 ans avec des aliments venant à 90% de son potager bio de 5 hectares.

Une architecture d’intérieur aussi ouverte que la cuisine de SAN

Avec une devanture aussi transparente que ses plats, le restaurant ouvre ses bras aux passants. Ancienne parfumerie en plein centre de Gand, une surface de 110 mètres carrés accueille une cinquantaine de places dans une ambiance lounge aux notes de gris anthracite et de vert olive : des couleurs caractéristiques de la Flandres. Il faut d’abord longer la vaste cuisine ouverte, où nos sens se trouvent mêlés aux senteurs et couleurs de plats, travaillés avec passion par le chef Joël Rammelsberg et son équipe, avant d’atteindre l’arrière salle baignée dans la lumière douce de quatre puits de lumière.

Imaginé en seulement 5 mois par l’architecte d’intérieur d’Exsud, Charlotte Esquenet, le nouveau restaurant est en  fait déjà la troisième collaboration de la jeune femme et du chef.  Depuis quelques semaines,  Exsud dévoile d’ailleurs au grand public sur son site Internet l’ensemble de ses réalisations, et notamment une partie consacrée à de l’édition de ses créations design.

La cuisine de SAN © Anthony Florio

Un art de la table en lien avec l’univers de SAN

C’est en créant des pièces totalement inédites, allant de la table à la cuillère, que l’architecte d’intérieur développe un projet totalement en lien avec l’univers de SAN et du quartier. Recyclant les sacs de lin des boulangers pour en faire des coussins, grattant les murs pour faire apparaître la brique, ajoutant quelques touches de béton sur les murs et sur le sol, travaillant le chêne massif pour en faire des tables et le pin pour en faire des cuillères, Charlotte Esquenet retranscrit avec simplicité et authenticité la cuisine du chef à travers son architecture.

Le restaurant SAN et sa grande glycine en aluminium… un clin d’œil à un autre grand restaurant du chef  » l’air du temps » © Anthony Florio

 

Cécile Gauthier

 

Vous avez aimé cet article ?
Ne manquez pas les autres articles en vous abonnant à notre newsletter !